Cyclone Idai : le Mozambique dans l'impasse

Cyclone Idai : le Mozambique dans l'impasse

Le cyclone Idai a sévèrement ravagé le Mozambique en particulier. Notre personnel et une partie des patients que nous prenons en charge sont en sécurité. Mais nous avons besoin de votre aide. Ces personnes se retrouvent sans logement, sans nourriture et sans moyen de subvenir à leurs besoins. Le cyclone a balayé les projets générateurs de revenus de nos patients.

Fin mars, le cyclone Idai a balayé l’Afrique du sud-est. Le Mozambique, l’un des pays où nous travaillons, a été sévèrement touché. Des villes et des villages entiers ont été rayés de la carte. Des ponts et des routes ont été emportés. Le pays est pratiquement injoignable. Pour l’heure, le bilan fait état de plus de 500 morts et 1,85 million de sinistrés.

Centres de santé dévastés et médicaments hors d’usage
Les régions où nous sommes actifs ont été extrêmement sinistrées. Il ne reste plus rien des centres de santé. Les patients que nous prenons en charge et notre personnel se retrouvent sans logement. Certains ont même perdu leurs terres agricoles (leurs revenus, donc). Et pire encore.

Risques de complications et de contamination
Les 9 membres de notre équipe sont aujourd’hui en sécurité. Nous avons repris les consultations dans des centres de santé de fortune. Mais aujourd’hui encore, nous sommes sans nouvelles de certains patients. Or, arrêter le traitement augmente le risque de complications à vie. L’un des dangers est de développer une forme de tuberculose encore plus résistante aux médicaments et plus difficile à traiter : la tuberculose ultrarésistante. Mais aussi de mourir des suites de la tuberculose multirésistante. Et bien entendu, pendant ce temps, la contamination se poursuit.

Parer au plus urgent
Dans une première phase, nous souhaitons remettre tous les patients sous traitement. Nous recherchons activement ceux qui ne se sont pas encore présentés en consultation. Les patients les plus vulnérables recevront de la nourriture ainsi que des tôles en zinc pour reconstruire leur toit. Et nous aiderons nos collègues à réparer leur logement et à répondre à leurs besoins fondamentaux.
Ensuite, nous allons restaurer les centres de santé détruits. Nous allons aussi remettre sur pied les projets socio-économiques mis en place pour des personnes présentant une invalidité à vie des suites de la lèpre. Ces projets de développement leur garantissent des revenus, de quoi subvenir à leurs besoins.

Comment puis-je vous aider ?
Poursuivre nos activités au Mozambique comme avant a un coût : 100 000 €. Chaque don fait la différence pour les Mozambicains.
Vous avez déjà fait un don ? Merci du fond du cœur. Vous vous demandez comment apporter votre pierre à l’édifice ? Faites un don sur le compte BE05 0000 0000 7575 avec la communication « Mozambique ».

Nous vous remercions sincèrement pour votre soutien.

Vous voulez réagir ou poser une question à propos de cet article?

Faites-le