Dissimuler la lèpre

Dissimuler la lèpre

Dans les collines népalaises, une famille vit avec un lourd secret  : le père et un des fils sont atteints de la lèpre. Mais dans leur village, personne ne le sait.

Le père suit un traitement contre la lèpre depuis un an. Seule sa femme est au courant. La honte et l’anxiété font leur quotidien. Être atteint·e de la lèpre, c’est porter un stigmate, à vie. C’est perdre son travail, ses ressources, sa place dans la société. C’est perdre l’espoir de se marier. C’est surtout vouloir guérir, à l’abri des regards.

La lèpre touche aussi le fils
Depuis quelques semaines, un nouveau secret vient alourdir le fardeau de la mère. Pendant les 14  jours de campagne de dépistage de la lèpre d’Action Damien, notre collaboratrice Tara découvre que le 2ème fils est aussi atteint de la lèpre. Un nouveau coup dur pour la famille.

Un traitement top-secret
Au début, la famille ne veut pas d’aide. Hors de questions que les autres villageois ne découvrent leur secret ! Mais l’équipe locale d’Action Damien insiste : le père et le fils commencent alors un traitement, en secret. Pour éviter les soupçons, l’équipe d’Action Damien prétend être intéressée par les bouteilles en cuivre vendues par le père.

Une bonne santé
Du haut de ses 11 ans, le fils affecté a des rêves bien différents de ceux des enfants de son âge. Il a décidé de guérir, sans conséquences physiques visibles, de la lèpre. S’il était un super-héros ? Son super-pouvoir serait de « rendre la santé aux gens ». Tout simplement. Pas de super-muscles, pas d’or. Il choisit ce qui a le plus de valeur : une bonne santé.

Vous voulez réagir ou poser une question à propos de cet article?

Faites-le