Inde : la lèpre n’est plus un motif valable de divorce

Inde : la lèpre n’est plus un motif valable de divorce

Ça y est : la lèpre n’est plus une cause valable de divorce. Il y a 3 semaines encore, nous vous rappelions que 157 lois discriminaient les personnes affectées par la lèpre. Nous ne pouvions imaginer reporter ce chiffre à 152 aujourd’hui.

Fin janvier, les organismes de lutte contre la lèpre plaidaient pour la fin la stigmatisation autour de la lèpre. Car c’est une réalité : en 2019, quand vous avez la lèpre, vous ne pouvez pas vous marier, pas conduire une voiture, ni travailler dans 77 pays. Dont l’Inde.

L’Inde totalise plus de la moitié des personnes atteintes de la lèpre dans le monde. Chaque année, une centaine de milliers de personnes risquaient donc gros. Parce qu’être délaissé·e par son partenaire, ça signifie souvent tout perdre. Son logement, son travail, sa place dans la société.

Le gouvernement indien a entendu les plaidoyers et vient d'adopter une loi qui supprime la lèpre comme motif de divorce dans 5 textes de loi. Loi adoptée à l’unanimité et sans débat. Ouvrirait-on la voie à plus de droits humains pour les personnes affectées par la lèpre en Inde ? Nous l’espérons.

Depuis 1964, Action Damien milite activement contre la lèpre et la tuberculose en Inde, le pays où tout a commencé. Depuis plus de 50 ans, nous mettons tout en œuvre pour éviter de véritables drames pour ces familles touchées. C’est donc une immense joie de partager cette bonne nouvelle avec vous.

Vous voulez réagir ou poser une question à propos de cet article?

Faites-le