Le Docteur Richard Mouzoko abattu lors d’une attaque contre un centre Ebola en RDC

Le Docteur Richard Mouzoko abattu lors d’une attaque contre un centre Ebola en RDC

L'épidémiologiste camerounais Richard Mouzoko a été abattu lors d'une attaque armée contre l'hôpital universitaire de Butembo, en République démocratique du Congo (RDC). Le Docteur Richard Mouzoko (OMS), qui avait été détaché sur le terrain pour lutter contre l’épidémie, était devenu une cible pour les groupes armés, à l’instar d’autres membres du personnel soignant.

Depuis la nouvelle épidémie d’Ebola dans l’est du Congo, en août 2018, les actes de violence se sont multipliés. Une partie de la population est convaincue que le virus Ebola n’existe pas ou qu’il est utilisé comme « arme de guerre » par les ennemis. La région est donc devenue le théâtre d’incendies criminels et d’assassinats ciblant principalement les infrastructures de santé et le personnel soignant. Dans ce contexte de violences et de méfiance à l’égard des services de soins de santé, venir en aide et soigner les populations est devenu particulièrement difficile.

Le Docteur Richard Mouzoko tué par balle

19 avril, le docteur Richard Valery Mouzoko Kiboung a été abattu lors d’une attaque contre l'hôpital universitaire de Butembo. Le Camerounais avait été envoyé au Congo par l’OMS, en sa qualité d’épidémiologiste, dans le cadre de la réponse à l’épidémie d’Ebola.
Richard Mouzoko ne s’était pas laissé intimider par les multiples menaces. Jour après jour, il a tout mis en œuvre pour sauver des vies dans un contexte de crise sanitaire marquée par la violence et la méfiance. Son engagement, et celui de milliers d'autres professionnels de la santé et chercheurs, mérite le plus grand respect et la plus grande gratitude. La nouvelle de son décès a donc été un choc pour Action Damien ainsi qu’une immense tristesse.

Les patients affectés par la tuberculose ou la lèpre désertent eux aussi les infrastructures de santé

Les personnes affectées par la tuberculose ou la lèpre désertent également les centres de santé. Elles craignent elles aussi d’être victimes d’actes de violence ou d’être contaminées par le virus Ebola. En septembre 2018, Action Damien a donc formé 150 agents de santé, chargés d’apporter et d’administrer eux-mêmes les médicaments aux patients jusqu’à la fin de l’épidémie. Ces agents de santé sont également mobilisés pour sensibiliser la population ou, par exemple, pour transporter les frottis d'expectorations. Grâce à notre initiative, plus de 75 % de tous les patients atteints de tuberculose qui avaient été « perdus de vue » sont à nouveau sous traitement.

Même si Action Damien n’intervient pas directement dans la lutte contre Ebola, nous avons élaboré deux plans d’urgence « épidémie Ebola » au Nord-Kivu et en Ituri ainsi qu’un plan pour faire face à la multiplication des actes de violence en Ituri. Nous voulons en effet éviter que l’épidémie et le climat de violence ne mettent en péril les soins de santé pour les patients affectés par la tuberculose ou la lèpre. Nous avons donc décidé de :

• maintenir ouvertes toutes les infrastructures médicales assurant le traitement de la tuberculose
• mettre à la disposition des patients et du personnel soignant tout le matériel de désinfection nécessaire
• renforcer la lutte contre les infections pour prévenir la transmission d'Ebola
• informer les collaborateurs sur l’importance des mesures de protection contre Ebola
• renforcer la surveillances des activités tbc
• renforcer la coopération les communautés locales

Plus déterminé que jamais

Malgré les divers risques et menaces, nos équipes en RDC continuent de tout mettre en œuvre pour dépister et soigner les personnes atteintes de la tuberculose et de la lèpre dans l'est du pays. Et la mort du Docteur Richard Mouzoko a encore renforcé leur engagement et leur volonté de mener à bien leur mission. Le Docteur Pierre Umba, représentant d’Action Damien en RDC, a déclaré : « Nous ne nous retirerons pas, nous continuerons à offrir de l'espoir aux populations du Nord-Kivu, comme l’a toujours fait le Docteur Richard Mouzoko. Ce médecin de l’OMS a fait preuve d'un dévouement extraordinaire et a payé de sa vie sa volonté de venir en aide et de soigner les habitants de la RDC et d’autres pays et zones de conflit à travers le monde. »

Vous voulez réagir ou poser une question à propos de cet article?

Faites-le