Nigeria : seule 1 personne sur 4 potentiellement atteinte de la tuberculose est dépistée

Nigeria : seule 1 personne sur 4 potentiellement atteinte de la tuberculose est dépistée

En 2017, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) estimait à 418 000 le nombre de personnes potentiellement touchées par la tuberculose. Or, ce nombre est 4 fois plus élevé que le nombre de patients enregistrés dans le pays cette année-là. Le Nigeria n'est donc pas uniquement le pays d'Afrique qui détient le triste record de personnes affectées par la tuberculose, mais aussi le pourcentage le plus faible de patients enregistrés sur tout le continent.

Ce manque de signalement n'est pas sans conséquence sur le plan mondial. D'après l'OMS, parmi les 10 millions de victimes de la tuberculose estimées en 2017, seules 6,4 millions ont été notifiées. Cela veut dire que 3,6 millions de personnes touchées par la maladie n'ont pas été prises en charge ou n'ont pas été signalées. Parmi les 10 pays qui totalisent 80% de ces patients non notifiés, on retrouve l'Inde, l'Indonésie et le Nigeria dans le trio de tête.

Entre médecines traditionnelles et médicaments au marché noir
Le Dr Osman El Tayeb, représentant d'Action Damien au Nigeria, explique l'origine de ces chiffres, entre autres : "Au Nigeria, on a l'habitude de se diriger vers les médecines traditionnelles ou d'acheter ses médicaments sur le marché, au lieu de s'orienter vers un centre de santé reconnu. Le plus souvent, on ne reçoit ni les bons médicaments, ni le bon traitement. Et on ne fait donc aucune notification de ces personnes. C'est pourquoi Action Damien s'investit dans la sensibilisation et l'information des populations et dépiste activement les patients. De manière à fournir le bon traitement à chaque patient et à l'enregistrer." Et d'ajouter : "Mais une autre raison et qu'au Nigeria, nous manquons d'expertise en matière de soins de santé. Et pour les personnes qui vivent dans des lieux reculés, il n'est pas facile de dépister tous les patients. Et en plus, les budgets du Nigeria ne sont pas suffisants pour lutter de manière optimale contre la tuberculose."

Une personne contaminée en vaut 10
La moitié de toutes les personnes affectées par la tuberculose qui ne suivent pas de traitement courent le risque de décéder dans les 2 ans suivant la contamination. Par ailleurs, les personnes contaminées et sans traitement contaminent en moyenne 10 personnes par an. En plus de courir un risque important de développer la tuberculose multirésistante, plus difficile à soigner.

En savoir plus sur la tuberculose au Nigeria et Action Damien dans la presse nigériane
Que faisons-nous au Nigeria ?

Vous voulez réagir ou poser une question à propos de cet article?

Faites-le