« Nous ne pouvons pas tester tout le monde contre la tuberculose »

« Nous ne pouvons pas tester tout le monde contre la tuberculose »

La tuberculose reste un problème majeur en Guinée. Sa forme résistante, la tuberculose multirésistante, fait beaucoup de dégâts dans le pays. Il faudrait tester tout le monde, mais les moyens manquent.

Le Dr Diallo travaille au service de prise en charge de la tuberculose multirésistante à Ignace Deen, un centre de santé à Conakry. Il pose les diagnostics et met en place les traitements. Les patient·e·s trop faibles pour être soigné·e·s à domicile y restent hospitalisé·e·s.

La famille aux petits soins
Le Dr Diallo explique : « Nous traitons les patient·e·s, mais ce sont les membres de leur famille qui leur donnent à manger et à boire. Ils et elles abandonnent leur travail pour venir ‘cohabiter’ avec leur proche hospitalisé. Ce n’est pas toujours évident sans argent. Heureusement, Action Damien prend en charge les coûts du traitement et de l’hospitalisation. »

Contamination familiale
Mais la famille contracte parfois aussi la tuberculose pendant le séjour. « Nous ne pouvons pas tester ou donner un traitement préventif à tout le monde. Nous n’en avons pas les moyens. Seules les personnes présentant des symptômes sont testées », explique le Dr Diallo.

Trop peu de moyens pour dépister tout le monde
Et cela vaut pour tout le pays. « En Guinée, toutes les personnes atteintes ne sont pas soignées. Les fonds manquent aussi au niveau national. Ce n’est pas possible de toucher tout le monde. »

Les médecins ont peur de la tuberculose
Mais ce n’est pas tout. Beaucoup de médecins ne veulent pas travailler avec les personnes atteintes de la tuberculose. « On ne gagne pas beaucoup d’argent parce que les patient·e·s sont soigné·e·s gratuitement, grâce à des organisations comme Action Damien. Beaucoup ont aussi peur de contracter la maladie. C’était mon cas auparavant, mais plus maintenant. Je sais comment me protéger. Le contact avec les patient·e·s m’apporte beaucoup. Mon but est de voir la Guinée libérée de la tuberculose », conclut le Dr Diallo.

Vous voulez réagir ou poser une question à propos de cet article?

Faites-le