Presse indienne : « Les patients atteints de la lèpre évitent de consulter un médecin par crainte d’être discriminés »

Presse indienne : « Les patients atteints de la lèpre évitent de consulter un médecin par crainte d’être discriminés »

Début avril, en Inde, Action Damien a rencontré des personnes guéries de la lèpre. La presse indienne était également présente à cette réunion annuelle.

« Les patients affectés par la lèpre restent victimes d’exclusion et de discrimination. Ils évitent donc de consulter un médecin et ne bénéficient ainsi pas d’un traitement », a constaté N. Ravi, éditeur de The Hindu Group of Publications à la fin de la journée. « Nous devons faire passer le message et expliquer que la lèpre se guérit et qu’un dépistage précoce permet d’éviter aux patients des mutilations à vie ».

Campagnes de dépistage à grande échelle
Lors de ses campagnes à grande échelle, Action Damien dépiste chaque année de nouveaux patients, encore non recensés. La discrimination sociale reste toutefois problématique, et le pourcentage de patients qui bénéficient d’une aide médicale est donc trop faible.

La moitié de tous les patients affectés par la lèpre vit en Inde
Chaque année, 120 000 personnes sont contaminées par la lèpre en Inde, soit la moitié du nombre de nouveaux cas de lèpre recensés dans le monde. En outre, 300 000 personnes sont mutilées à vie à cause de la lèpre. Chaque année, 5 000 personnes viennent s’y ajouter, dont près de 10 % d’enfants. Ce chiffre est donc le signe d’une contamination active.

Le président d’Action Damien, Xavier Ortegat, avait fait le déplacement en Inde pour l’occasion et a visité nos projets.

Découvrez ici comment la presse indienne a couvert l’événement.

Vous voulez réagir ou poser une question à propos de cet article?

Faites-le