Vaccin contre la lèpre : études cliniques seconde phase

Vaccin contre la lèpre : études cliniques seconde phase

LepVax, tout premier vaccin contre la lèpre, rentre dans la phase II des essais cliniques. Et les premiers résultats sont encourageants.

L’objectif de LepVax est triple : empêcher le développement ultérieur de la lèpre, de déformations après infection, et toute contamination possible. S’il s’avère sûr et efficace, le vaccin jouera un rôle déterminant dans la stratégie mondiale d’élimination de la lèpre. La lèpre fait partie des « maladies tropicales négligées ». Pourtant, plus de 4 millions de personnes souffrent quelque part dans le monde de déformations ou de handicaps à la suite de cette maladie.

Que s’est-il passé pendant la phase I :
L’Infectious Disease Research Institute (IDRI) et l’organisation American Leprosy Missions collaborent pour mettre au point un vaccin contre la lèpre. En 2015, soit 13 ans de recherche plus tard, ils découvrent un antigène efficace. Des adultes se sont portés volontaires pour tester la sécurité du vaccin. De quoi évaluer la réponse immunitaire de LepVax. Les premiers résultats sont encourageants et cela nous mène à la phase II.

La phase II :
Un pas en avant d’une grande importance est réalisé. Des adultes, plus de 300 personnes, au Brésil se sont portés volontaires pour tester la sécurité du vaccin.

Les tests ont portés sur :
* l’efficacité
* les effets secondaires
* la dose idéale à prendre

« Il s’agit de la plus grande avancée dans la lutte contre la lèpre […] Ce vaccin pourrait même stopper la transmission de la maladie », explique Bill Simmons, président et CEO de l’organisation American Leprosy Missions. L’Infectious Disease Research Institute (IDRI) et l’organisation American Leprosy Missions collaborent pour mettre au point un vaccin contre la lèpre. Raison pour laquelle Action Damien contribue financièrement à cette recherche, à hauteur de 10 000 $.

Vous voulez réagir ou poser une question à propos de cet article?

Faites-le