Parrains, ambassadeurs et présidente d'honneur

Parrains, ambassadeurs et présidente d'honneur

Depuis toujours, Action Damien a été soutenue par des personnalités de tout bord. Chaque année, elle peut compter sur le soutien de personnes connues issues du monde du sport ou de la culture notamment, qui portent des titres différents: ils sont parrains ou marraines, ambassadeur ou présidente d'honneur. Nous les dévoilons ici.

Notre présidente d'honneur: la princesse Astrid

En 2010, la princesse Astrid est devenue présidente d'honneur d'Action Damien, succédant ainsi à sa tante, la reine Fabiola. La famille royale a toujours eu un lien particulier avec Action Damien. Lisez-le ici.

Nos ambassadeurs nationaux

Pour Action Damien, un ambassadeur est quelqu'un de connu et d'apprécié partout dans les pays. Nous parlons dès lors d'"ambassadeurs nationaux". Ils sont trois jusqu'à présent... en attendant Axel Witsel.

Eddy Merckx
Ambassadeur en 2008, puis ambassadeur d'honneur. En décembre 2007, le plus grand cycliste de tous les temps a découvert le travail d'Action Damien à Kinshasa. Revivez ses impressions en cliquant sur le lien.

Thomas Vermaelen
Ambassadeur en 2011. Fin 2010, le Diable rouge, alors à Arsenal, s'envole pour Kinshasa. Il tirera la campagne l'année suivante.

Guy Muya
Ambassadeur en 2013. Le capitaine des "Belgian Lions" a profité de la trève de 2012 pour passer quatre jours à Kinshasa (qu'il avait quittée enfant) entre Noël et le Nouvel An. Il tirera la campagne l'année suivante et, notamment, courra les 20 kilomètres de Bruxelles sous les couleurs d'Action Damien..

Axel Witsel
L'inamovible numéro 6 des Diables rouges était prêt à être l'ambassadeur d'Action Damien en 2015, lui qui a notamment été baigné dans l'association par ses études au collège Ste-Véronique de Liège. Des problèmes d'agenda l'ont toutefois empêché de découvrir le terrain. Il se contente donc, cette année, de pousser la campagne par des affiches ainsi que par des encouragements aux bénévoles lors de la journée de lancement. En attendant mieux et plus...

Nos parrains et marraines

Contrairement aux ambassadeurs, les parrains et marraines sont liés à une communauté linguistique. Ils sont tous issus du monde de la culture. Voici les parrains francophones de ces dix dernières années.

Saule
Parrain en 2008. Jeune chanteur et encore plus jeune papa, Baptiste Lalieu part découvrir le travail d'Action Damien en Inde fin 2007. Il sera la figure de la campagne de 2008 et, plus tard, se nourrira de son expérience pour écrire "Bienvenue" sur son deuxième album.

Jean-Louis Lahaye
Parrain en 2009. Le célèbre animateur de la RTBF tant TV que radio s'en va découvrir Action Damien au Bangladesh fin 2008. Il portera la campagne de janvier 2009 et, plus tard, assurera la présentation de quelques événements pour Action Damien.

Marc Herman
Parrain en 2010. En décembre 2009, le père des "Stûûûts" abandonne pour quelques jours cet imb*** de Raoul pour découvrir Action Damien à Kinshasa. Il portera la campagne de janvier 2010 dans les médias.

Jaco Van Dormael
Parrain en 2012. Le père de, notamment, "Toto le héros" part fin 2011 à la découverte d'Action Damien au Bangladesh. Il portera la campagne de 2012 dans les médias et réalisera un petit film de son voyage.

Thomas Gunzig
Parrain en 2012. Fin 2011, Thomas Gunzig délaisse ses "Cafés serrés" quotidiens sur La Première et accompagne Jaco Van Dormael au Bangladesh. Il portera lui aussi la campagne de 2012 dans les médias et écrira le texte du petit film de Jaco.

Joshua
Parrains en 2013. Entre Noël et Nouvel An 2012, Greg, Steve et Senso (un Kinois d'origine) partent pour Kinshasa, découvrir Action Damien en même temps que l'ambassadeur Guy Muya. En janvier 2013, les trois membres du groupe Joshua témoigneront dans les médias et feront une mini-tournée des écoles en Wallonie et à Bruxelles.

Noa Moon
Marraine en 2014. Toute auréolée du succès de son premier album et de son titre phare "Paradise", la jeune chanteuse passe quelques jours à Kinshasa en compagnie d'une équipe de RTL-TVI pour le magazine "Reporters". En janvier 2013, elle témoignera dans les médias et fera une mini-tournée des écoles qui la mènera dans la zone de diffusion de chacune des télévisions locales.

Joëlle Scoriels
Marraine en 2015 et 2016. La sympathique présentatrice de "69 minutes sans chichis" sur la RTBF est partie découvrir le travail d'Action Damien en Inde, puis au Congo. En janvier 2015 et 2016, elle a été le visage de la campagne dans les médias.

Sophie Pendeville
Marraine en 2017 et 2018. Autre visage bien connu des téléspectateurs belges, l'animatrice de RTL-TVI et Bel RTL est partie à la rencontre d'Action Damien en Inde en toute fin 2016. En janvier 2017 et 2018, elle a soutenu la campagne dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Vous voulez réagir ou poser une question à propos de cet article?

Faites-le