Touchés par la tuberculose en Guinée

Touchés par la tuberculose en Guinée

En mars dernier, notre rédactrice Shannah s'est envolée pour la Guinée. Pour vous ramener une série de portraits de personnes affectées par la tuberculose. Photoreportage.

Photos : Layla Aerts

L'équipe

(De gauche à droite : le Dr Souleymane, le collaborateur financier Francis, la rédactrice Shannah et le Dr Cherif)

Sept personnes composent l'équipe d'Action Damien en Guinée. Depuis 2016, c'est le docteur Souleymane Hassane Harouna qui est notre représentant sur place. Il vient du Niger et fait donc partie des 8 expats qui travaillent pour Action Damien.

Que fait Action Damien en Guinée ?

Action Damien occupe un rôle de soutien et de supervision en Guinée. Nous appuyons le programme national de lutte antituberculeuse (PNLAT) sur le plan technique et financier.

Supervision

Action Damien suit aussi les médecins et infirmiers des centres de santé proches. Lorsque nécessaire, nous leur fournissons des recommandations ou des formations.

Plus de 9 000 personnes aidées en 2017

Action Damien est présente dans 5 régions de Guinée : Boffa, Boké, Conakry, Coyah et Dubréka. L'année passée, plus de 9 000 personnes affectées par la tuberculose sensible et 164 patients souffrant de la forme multirésistante ont pu être pris en charge grâce à Action Damien. À l'instar des jumelles Salimatou et Fatimatou, qui avaient contracté la tuberculose multirésistante avec leur mère Aïchatou. Chaque jour, les 3 femmes se rendent au centre de santé La Carrière à Conakry, afin de recevoir leurs médicaments.

Makhissa, 8 mois, rescapée de la tuberculose multirésistante

(Au centre, Makhissa, entourée de ses grands-parents et de sa cousine)

Makhissa Camara (aujourd'hui 2,5 ans) n'a que 8 mois lorsque tombe le diagnostic de la tuberculose multirésistante. Elle est l'une des premières personnes en Guinée à avoir été soignée avec le traitement en 9 mois contre cette affection. C'est le Dr Souleymane lui-même qui coupait les comprimés en deux, afin de donner la juste dose à la petite fille. "Elle était encore si petite quand elle est tombée malade", raconte son grand-père, Boubacar. "Nous craignions qu'elle ne survive pas. Mais grâce à Action Damien, Makhissa est encore là aujourd'hui."

Rechute pour Fassila

À Douprou, un petit village de pêcheurs au Nord de la Guinée, la tuberculose tissa sa toile. De nombreux pêcheurs et leur famille sont touchés par la maladie. Comme Fassila Bangoura, un pêcheur de 40 ans venu de Sierra Leone. "J'ai contracté la tuberculose une première fois en 2010. Notre bateau a chaviré, je suis resté pendant 25 heures dans l'eau. J'avais été tellement affaibli que la tuberculose a pu se développer. Je n'avais pas le temps de me rendre chaque jour chez le médecin pour prendre mes médicaments. Je devais travailler. Quand je me suis senti mieux au bout de 2 mois, j'ai arrêté mon traitement. Ensuite, ma femme a contracté elle aussi la tuberculose. Elle en est morte quelques mois plus tard. Cela m'a fait énormément de mal... Aujourd'hui, j'ai fait une rechute mais cette fois, je prendrai mon traitement jusqu'au bout."

Hospitalisation à Ignace Deen

Le centre Ignace Deen à Conakry accueille des patients atteints de la tuberculose sensible et multirésistante, trop faibles pour être soignés à domicile. Leur famille reste à leurs côtés pour prendre soin d'eux. Action Damien prend en charge les frais d'hospitalisation et de traitement.

Décentralisation des soins

Tant de personnes restent inaccessibles à l'intérieur du pays. "L'un de nos gros objectifs pour l'avenir est la décentralisation des soins", explique le Dr Cherif. "Ce n'est que de cette manière que nous pourrons soigner un maximum de personnes. Mais pour ce faire, nous avons besoin de moyens."

Aidez Action Damien à aider

Action Damien ne peut pas mener seule ce combat. Nous avons besoin de votre aide. Faites un don pour soutenir toutes ces personnes affectées par la tuberculose et dans d'autres pays.

Vous voulez réagir ou poser une question à propos de cet article?

Faites-le