Davantage d’effets secondaires

Davantage d’effets secondaires

Le schéma thérapeutique court entraîne moins d’effets secondaires que le traitement de longue durée. La perte d’audition s’explique par le fait que dans le passé, les patients recevaient souvent de multiples injections avant l’instauration du traitement spécifique contre la TB-MR, d’où un risque accru d’atteinte auditive. Les nouveaux tests moléculaires utilisés pour le diagnostic de la TB-MR limitent ce risque.

Plus important encore, les pays utilisant le traitement court mettent également en œuvre une stratégie de surveillance et de traitement des effets secondaires. Ainsi, grâce à cette stratégie de signalement précoce des effets secondaires, aucune perte auditive imputable au traitement n’a plus été observée au Niger depuis 2016. Le passage à l’injection de médicaments similaires a été toléré par 90 % des patients, et aucune perte auditive n’a été observée. Le nouveau schéma thérapeutique de longue durée – 18 mois ¬– ne permettra pas de résoudre ce problème de tolérance, d’autant que le nouveau schéma thérapeutique de longue durée entraîne également des effets secondaires qui n’ont pas encore fait l’objet d’études.

Vous voulez réagir ou poser une question à propos de cet article?

Faites-le