Chantiers

Action Damien met fin à ses chantiers mais porte un regard ouvert sur l’avenir

Action Damien organise des chantiers depuis de nombreuses années déjà. Si le formidable travail réalisé dans le passé et l’engagement enthousiaste des participants ne font aucun doute, cela fait déjà pas mal de temps que nous sommes nombreux à avoir le sentiment qu’au fil des ans, la formule actuelle s’est essoufflée. L’organisation des chantiers est devenue de plus en plus difficile et les revenus ont fortement baissé.

En septembre dernier, un groupe de travail multidisciplinaire de collaborateurs et de volontaires s’est penché sur cette question et a dressé un état des lieux de l’initiative « chantiers » en réalisant des enquêtes auprès des participants et des comités des chantiers, d’écoles et de projets sur nos terrains. Nous avons également examiné, en effectuant des recherches sur le web, ce qui se faisait et se passait dans les pays voisins ainsi qu’au sein d’autres organisations belges.

Les conclusions de cette réflexion à grande échelle ont amené la direction à décider, au mois de mai, de mettre définitivement fin aux chantiers tels que nous les avons connus jusqu’ici.

Action Damien a récemment élaboré une vision à long terme et un plan stratégique décennal (2018-2027). Toutes les activités menées par et au sein de l’organisation sont déployées conformément aux objectifs et aux contours de ce plan. Il va de soi que toutes nos activités dans le domaine de la communication, de la sensibilisation et de la récolte de fonds (parmi lesquelles des initiatives telles que les chantiers) suivent également ce cadre stratégique.

Nous devons aujourd’hui oser admettre que ces chantiers, qui ont prouvé toute leur raison d’être dans le passé, ne s’inscrivent pas suffisamment dans le cadre de cette stratégie à long terme. De nombreuses autres organisations qui mettent en œuvre des projets de volontariat doivent aujourd’hui faire face à des défis similaires, auxquels il n’existe souvent pas de solution toute faite pour l’avenir. Notre organisation doit donc « se retrouver » et se repositionner, surfer sur de nouvelles tendances au sein de la société pour redevenir une locomotive dans tous ces domaines, ce que nous avons souvent été dans le passé. Cette ambition demande de l’ouverture, de la curiosité et du courage, mais l’histoire a montré qu’Action Damien n’en a jamais manqué, loin s’en faut.

Nous remercions les participants aux chantiers et restons totalement ouverts aux alternatives qui se présenteront à l’avenir.